Expériences

Les exemples de LAMBERET et GIRARD AGEDISS illustrent la capacité d’ARCOLE INDUSTRIES à assister efficacement ses filiales dans leur redressement et dans la reprise d’un développement solide.

LAMBERET

Le carrossier Européen spécialiste des véhicules frigorifiques, avec une gamme adaptée à tous les moyens de transport, de 1 à 100 m3.

GIRARD AGEDISS

Le leader français de la livraison de produits encombrants et de meubles vers le professionnel, le particulier et l’internaute.

PHENIX

Leader du marché français de l’intervention après sinistres (décontamination des habitations privées et décontamination industrielle, recherche de fuites, remise en état des bâtiments).

Carrosserie industrielle

LAMBERET

Une reprise soutenue par près de 80% des salariés

Le groupe LAMBERET est spécialisé dans la fabrication de carrosseries isothermes (semi-remorques, porteurs et véhicules légers). Le groupe a déposé le bilan à la suite de la crise de l’été 2008 et à l’écroulement de ses ventes qui sont passées de 200 M€ à moins de 75 M€.

Redressement complet et capitalisation

Mené par André Lebrun, Président, et Erick Méjean, Directeur Général, le redressement est passé par le redimensionnement des effectifs, la fiabilisation des produits, une nouvelle segmentation de la gamme, une campagne de communication qui a remporté un franc succès, ainsi que, sur le plan industriel, l’optimisation des processus de production, la simplification des structures, qui a permis de retrouver l’agilité indispensable au le métier de carrossier, et enfin la restructuration des filiales étrangères fortement déficitaires à la reprise. Dans le cadre d’un co-investissement ARCOLE INDUSTRIES/CARAVELLE, LAMBERET a par ailleurs été recapitalisée à hauteur de 12 M€, auquel s’est adjoint un financement en compte courant de 9 M€.

Exploitation positive en moins d’un an

Ces mesures ont rapidement permis à LAMBERET de retrouver la confiance de ses différents partenaires (fournisseurs, distributeurs, clients). En moins d’un an, la société dégageait un résultat d’exploitation positif qui lui permettait de renouer avec la croissance et de développer de nouveaux produits.

Fédérées autour d’un véritable projet d’entreprise, les équipes ont écrit en quelques années parmi les plus belles pages de l’histoire de l’entreprise. L’entreprise a ainsi affiché une croissance affirmée à partir de 2010 et a accumulé les prix et les distinctions.

Prix et distinctions pour le groupe LAMBERET

LAMBERET a reçu le TRAILER AWARD au salon de Courtrai en 2010, le PRIX DE l’INNOVATION au salon Solutrans de Lyon en 2011 ainsi que le TRAILER INNOVATION AWARD au salon de l’IAA qui s’est tenu à Hanovre en 2012. C’est la première fois qu’un carrossier français recevait le prestigieux TRAILER INNOVATION AWARD pour l’un de ses véhicules. Erick Méjean, Directeur Général de LAMBERET, s’est vu remettre le PRIX 2012 du MANAGER de L’ANNEE RHONE ALPES lors de la cérémonie des BFM AWARDS à Lyon.

Le chiffre d’affaires consolidé 2014 de LAMBERET s’est établi à 140 M€, contre 70 M€ en 2009, dont plus de 50 % sont réalisés à l’export.

Cession de la société

Début 2015, LAMBERET a été cédée à un industriel pour accélérer son développement à l’international.

Transport spécialisé

GIRARD AGEDISS

Reprise du groupe et sauvegarde de 622 emplois sur 836

Le groupe GIRARD AGEDISS est un logisticien spécialisé dans le transport de meubles et d’encombrants vers le professionnel et le particulier. Le groupe a été placé en redressement judiciaire en 2010 à la suite du dépôt de bilan de la CAMIF – un des tous premiers clients du groupe – et en raison d’une importante érosion de clients liée à la mise en place hâtive d’un nouveau plan de transport qui a engendré de nombreux problèmes de qualité.

Retour de confiance à la suite de la capitalisation importante du groupe

Afin de le doter d’une surface financière suffisante pour retrouver la confiance de ses différents partenaires (fournisseurs, clients), ARCOLE INDUSTRIES et le FCDE ont capitalisé le groupe GIRARD AGEDISS à hauteur de 11 M€.

Volets social, organisationnel et de réduction des coûts

Après ce volet financier, le redressement de l’entreprise est passé par :
- Un volet social (redimensionnement de l’effectif pour le mettre en adéquation avec le niveau d’activité) ;
- Un volet organisationnel (mise en place d’un plan de transport pragmatique) ;
- Un volet de réduction des coûts.

Exploitation positive atteinte en 15 mois

Ces quatre volets ont rapidement permis au groupe GIRARD-AGEDISS de retrouver en 15 mois une exploitation positive et l’ont conduit à renouer avec la croissance par l’acquisition de nouveaux clients et l’élargissement de son offre de prestations.

En 2012, le groupe GIRARD AGEDISS a réalisé un chiffre d’affaires de 45 M€ avec une exploitation positive.
En 2013, GIRARD AGEDISS a repris les activités de SLS et conforté sa position dans la livraison de meubles et d’encombrants aux particuliers.

Leader français sur son marché

En 2015, avec un chiffre d’affaires annuel de près de 70 M€, GIRARD AGEDISS est le leader français de la livraison de produits encombrants et de meubles vers le professionnel, le particulier et l’internaute.

Cession du groupe

En 2016, GIRARD AGEDISS a été cédée au Groupe 3SI (Mondial Relay, Dispeo, Mezzo) pour enrichir la palette de prestations proposées par le Groupe 3SI aux e-commerçants en France.

solutions après sinistres

PHENIX

ARCOLE INDUSTRIES a acquis PHENIX auprès d’un acteur majeur de la propreté, basé en Bretagne. PHENIX n’était pas considéré comme « core business » par son précédent actionnaire et souffrait depuis plusieurs années de sous-investissement et d’absence de vision stratégique pour son développement. En conséquence, PHENIX avait perdu des parts de marché et raté des opportunités de développement pourtant cruciales. En outre, PHENIX dépendait entièrement de son actionnaire pour toutes ses fonctions « support », en particulier la finance, l’informatique, les assurances, l’immobilier, etc.

Nouvelles fonctions « support »

Un des principaux challenges était donc de reconstruire les fonctions « support » permettant à PHENIX de devenir autonome et cela à un coût sensiblement plus faible que précédemment. Cela nécessita : i) le recrutement et la formation de toute une nouvelle équipe de fonctions « support », ii) la conduite de négociations serrées avec des bailleurs pour les nouveaux locaux, iii) la mise en place d’une nouvelle organisation IT adaptée à la taille de la société , le tout en un temps record. En parallèle, tous les principaux contrats furent renégociés (assurance, flotte véhicules, téléphonie, contrats IT, baux, etc.).

Focus sur le management intermédiaire

Pour être compétitive, une entreprise de service doit disposer d’un management intermédiaire performant et impliqué. C’est pourquoi un comité de direction fut créé, afin que les managers des fonctions « support » et les managers « terrain » soient plus impliqués dans la réussite du redressement et du redéploiement du groupe. Un tiers du management intermédiaire fut renouvelé pour donner un nouvel élan à l’entreprise. De surcroît, un vaste plan de formation (concernant en particulier l’activité industrielle, l’embellissement et le traitement de l’amiante) à destination de l’équipe commerciale et des opérateurs fut mis en œuvre.

Développement de nouvelles activités

Sur un marché de niche, il est important de trouver des nouvelles sources de croissance. C’est pourquoi plusieurs activités furent développées : i) décontamination après sinistres industriels, ii) sauvetage d’archives, iii) embellissement, et iv) décontamination d’environnements amiantés. Ces nouvelles activités représentent aujourd’hui plus de 20% du chiffre d’affaires de PHENIX.

PHENIX, forte d’une équipe particulièrement impliquée et motivée, a aujourd’hui retrouvé la croissance et la rentabilité.

Contactez-nous

20 rue des Pyramides
75001 Paris
Tel: +33 (0) 1 85 73 39 80
Fax: +33 (0) 1 42 97 41 76
contact@arcole-industries.com

Contactez-nous

20 rue des Pyramides
75001 Paris
Tel: +33 (0) 1 85 73 39 80
Fax: +33 (0) 1 42 97 41 76
contact@arcole-industries.com